Catégories

Conseils pratiques

Sept conseils pour bien accueillir un chaton

Plus le chaton sera rassuré et plus votre relation s'installera facilement, en douceur. Alors, c'est à vous de jouer !

1. Lui créer un petit territoire

Sauf si vous habitez un studio, votre chaton risque de se sentir perdu dans votre maison. « Il est important de raisonner à son échelle à lui ! » explique le Dr Valérie Dramard, vétérinaire-comportementaliste. Installez donc sa litière, son panier-cachette, ses gamelles d'eau et de nourriture dans le même coin d'une pièce, durant les dix premiers jours.

2. Fabriquer une « cachette-doudou »

Une simple boîte en carton dans laquelle on aura découpé une porte peut constituer une excellente « cachette-doudou », où il se réfugiera quand il sera apeuré ou ira dormir. Couvrez le fond du carton avec un plaid douillet qui assourdira les bruits et le maintiendra au chaud. « Plus il sera rassuré, plus votre relation s'installera correctement », glisse la vétérinaire.

3. De la nourriture à volonté

Les croquettes adaptées ou la nourriture humide doivent être à disposition en permanence car le chaton mange souvent par petites quantités. « Comme cela, il se régule de lui-même », explique Valérie Dramard. Seule exception : les chatons sauvages trouvés dans la rue. Pour leur apprendre à se réguler, utilisez un distributeur automatique, ou donnez-lui sa nourriture en plusieurs fois.

4. Une litière facile d'accès

Même si vous avez un jardin, installez une litière pour votre chaton car il va rester à l'intérieur durant quinze jours, voire un mois, le temps qu'il trouve ses marques dans la maison. Ensuite vous pourrez sortir dans le jardin avec lui, sur des temps de plus en plus longs. La litière doit être simple, sans couvercle et avec des bords bas. Déposez une couche fine que vous changerez souvent.

5. Des jeux fréquents

Qu'il coure après un jouet que vous lui avez lancé ou qu'il essaye d'attraper vos doigts, stoppez le jeu au moindre signe d'énervement (oreilles qui se plaquent en arrière ou pupilles qui se dilatent). C'est le signe que le jeu s'est transformé en agressivité. Idem s'il vous mordille : « N'attendez pas d'avoir mal, aidez-le à se contrôler en lui envoyant une petite « pichenette' du doigt sur le museau », préconise la vétérinaire.

6. Des consignes pour les enfants

Les enfants devront comprendre très vite que le chat est un être vivant qui, comme eux, peut avoir mal, faim, sommeil… Un chaton que l'on manipule trop, sans respecter ses besoins de repos, peut devenir agressif.

7. Des interdits clairement posés

Dès son arrivée, le chaton peut apprendre à respecter des interdits comme monter sur un fauteuil, la table, le lit… « Comme ils sont sensibles à la voix, dites "non" fermement, mais sans crier, et repoussez-le d'un balayage du bras, dès qu'il semble vouloir monter », conseille Valérie Dramard. Au bout de deux-trois fois, il aura compris.