Catégories

Conseils pratiques

LA MEDECINE DOUCE POUR MON ANIMAL 

Les médecines douces renforcent l'organisme de l'animal en stimulant ses propres défenses. Une approche qui séduit de plus en plus de propriétaires.

L'homéopathie, utilisée depuis toujours

« Les animaux sont très réceptifs à l'homéopathie, elle est très utilisée par les vétérinaires car enseignée dans les écoles. C'est la seule médecine énergétique qui a un caractère officiel », pose Sylvie Hampikian, vétérinaire et expert pharmaco-toxicologue.

Les meilleures indications. Elle obtient de très bons résultats sur les pathologies chroniques telles que l'arthrose ou les insuffisances rénales, les troubles du comportement ou le mal des transports. De plus, les animaux prennent très facilement les granules et les indications sont les mêmes que pour les humains.

L'ostéopathie, des animaux très réceptifs

La pratique de ces manipulations musculo-squelettiques, visant à soulager des troubles fonctionnels, est bien encadrée par des instituts de formation de vétérinaire (www.imaov.com). « Il existe aussi des ostéopathes animaliers non vétérinaires, précise Sylvie Hampikian. Ils sont en général très sérieux. » Même si les séances sont coûteuses, elles s'avèrent rentables, notamment lorsqu'elles permettent d'éviter une chirurgie. Ces praticiens utilisent aussi souvent l'acupuncture, en se basant sur la carte des méridiens énergétiques du chien et du chat.

Les meilleures indications. Elle est très indiquée sur les pathologies ostéo-articulaires comme l'arthrose, la boiterie ou la dysplasie de la hanche. Une visite d'entretien une à deux fois par an soulage des pathologies chroniques.

La phyto-aromathérapie, attention aux contre-indications

« Les vétérinaires utilisant des préparations à base de plantes pour soigner des animaux ont soit suivi un cursus de médecine humaine, soit sont autodidactes, car il n'existe pas de formation établie, présente Sylvie Hampikian. Quoi qu'il en soit, adressez-vous à un vétérinaire, car il existe des contre-indications graves. »

Dans la pratique, certains chiens boivent facilement des tisanes mais, chez le chat notamment, il sera plus aisé de donner des extraits fluides de plantes fraîches standardisés (EPS). Ces quelques gouttes seront déposées sous la langue avec une seringue sans aiguille ou sur les babines pour qu'il se lèche ensuite.

Les meilleures indications. Les affectations respiratoires, les maladies parasitaires, les affections externes, les pathologies digestives, les infections urinaires… Pratiquement toutes les pathologies ne nécessitant pas de traitement chirurgical peuvent être traitées par les plantes.