Catégories

Conseils pratiques

Le langage du chien

Même le chien le plus "intelligent" ne peut pas et ne pourra jamais comprendre le langage de l'homme. 
Ce langage que nous connaissons et utilisons est fondé sur des notions abstraites, et c'est là un monde qui sera toujours fermé au chien. 
En fait, il n'a nul besoin de connaître notre langue, puisqu'il nous comprend, ses facultés d'intuition étant beaucoup plus développées que les nôtres. 
Il saisit parfaitement le ton de notre phrase, l'intonation d'un mot, d'un geste, le sens du moindre mouvement, même inconscient.


Tous les animaux ont un "langage" plus ou moins développé, une façon de communiquer entre eux. 

Les animaux les plus près de nous sont les chiens, les chats et les chevaux. 
Des expériences ont prouvé que les animaux ont une façon de communiquer entre eux et qu'ils obéissent instinctivement à certaines lois. 
Prenons l'exemple des abeilles, des oiseaux ou des dauphins. On tente même, grâce à certaines études, d'essayer de les comprendre !
Nous percevons donc le langage du chien à notre façon, par ses aboiements, ses sillements, ses grondements. De fait, chaque son est significatif. 
L'amateur de chiens apprendra, par l'observation, à les définir, à les comprendre, à les analyser.

Il y a différentes sortes d'aboiements. 
Un aboiement peut signifier: "Je suis gardien de cet endroit. 
Attention, n'approchez pas." Il peut être un signe de menace. 
Le chien aboie aussi, d'une façon différente, pour exprimer sa joie.
Un aboiement sourd : le chien donne l'alerte. Un aboiement plus clair: le chien appelle son maître.
L'aboiement peut donc signifier joie, colère, défense, garde, protection, menace.

La queue et les oreilles entrent aussi en ligne de compte pour déterminer la raison ou la signification de l'aboiement.