Catégories

Conseils pratiques

Arthrose du chien : une articulation modifiée

La mobilité des membres du chien est assurée par les mouvements entre les os que permettent les articulations. Ces dernières contiennent du cartilage et un liquide, la synovie, qui lubrifie l'articulation et nourrit les cartilages qui la composent. Ces articulations ne sont pas à l'abri de maladies, notamment d'un phénomène dégénératif appelé arthrose. Cette pathologie consiste entre autres en une détérioration des cartilages, une production d'os anormale au sein de l'articulation et une inflammation.

D'où vient l'arthrose chez le chien ?

Si, dans certains cas, l'origine de l'arthrose est inconnue, elle est le plus souvent consécutive à des traumatismes, des ruptures de ligaments et des anomalies articulaires. La rupture d'un ligament du genou, appelé ligament croisé, est un accident fréquent chez le chien. Le genou s'en trouve déstabilisé, et des lésions d'arthrose apparaissent. D'autre part, parmi les anomalies articulaires, on trouve la dysplasie. Cette maladie atteint les hanches et les coudes. La dysplasie de la hanche consiste en une laxité du ligament qui relie le fémur au bassin. Le fémur bouge alors de façon anormale par rapport à l'os du bassin qui se déforme induisant l'apparition d'arthrose. La dysplasie du coude, quant à elle, résulte de défauts de minéralisation et/ou de soudure au niveau des os du coude qui se soldent par une instabilité de l'articulation. Ces maladies sont héréditaires et favorisées par une alimentation déséquilibrée notamment en calcium et en phosphore, ainsi que par un excès d'exercice chez le chiot.