Catégories

Conseils pratiques

Votre chien a le hoquet

Tout comme l’humain, le chien peut avoir une crise de hoquet. Dans le cas où elle ne dure pas, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. En revanche, si elle s’accompagne d’autres symptômes, il convient de consulter. Le hoquet peut en effet être le signe d’un problème de santé. 


Une contraction spasmodique du diaphragme (muscle séparant l’abdomen et le thorax) peut provoquer chez le chien, comme cela est le cas chez l’humain, un hoquet. 

Généralement, une crise de hoquet est bénigne et cesse d’elle-même dans quelque 90 % des cas. Elle est assez fréquente chez les chiots.

Les causes du hoquet chez le chien

De nombreuses causes peuvent être à l’origine du hoquet chez le chien. Tout d’abord, s’il est du genre « gourmand » ou « vorace » et qu’il se précipite sur sa gamelle. Le fait de manger trop vite peut alors déclencher un hoquet. 

Dans ce cas, il sera possible de fractionner les rations alimentaires. Chez les chiens pour lesquels les crises sont fréquentes après les repas, les rations pourront ainsi être distribuées en 3 à 4 fois par jour. Il existe par ailleurs des gamelles qui, de par leur forme, évitent que le chien n’engloutisse trop rapidement les aliments qui s’y trouvent. 

Une trop grande excitation ou bien encore un stress peuvent aussi déclencher le hoquet. Il faudra alors faire en sorte de calmer le chien, détourner son attention, voire l’isoler quelque temps. 

Le hoquet peut aussi être l’un des symptômes d’une pathologie (parasitisme digestif, insuffisance rénale, affection des voies digestives…).  

Hoquet chez le chien : quand s’inquiéter

Mais le hoquet ne sera pas le seul trouble. D’autres signes (perte d’appétit, apathie, vomissements, diarrhée, syncope…) pourront apparaître. 

Ils imposeront alors une consultation vétérinaire afin d'en déterminer l’origine. 

Dès lors qu’une crise de hoquet dure plus de 24 heures, et a fortiori accompagnée d’autres symptômes, mieux vaut donc prendre rendez-vous chez le vétérinaire.