Catégories

Conseils pratiques

Les parasites internes

Si les parasites peuvent infester presque tous les organes du chat dont le coeur, les poumons et les yeux, les plus communs et les plus fréquents affectent l'appareil digestif (estomac et intestins). Il s'agit de vers dont on connaît trois types principaux : les ascaris ou vers ronds, les ténias ou vers plats et les trématodes ou douves.

Les ascaris

Deux ascaris Toxocara Cati et Toxascaris leomina, infestent plus couramment les chats. Ils vivent dans l'intestin et absorbent une partie des aliments digérés. Les oeufs sont expulsés dans les selles des chats et sont transmis aux autres chats soit directement, soit après ingestion par des insectes, des souris et des rats qui sont, à leur tour, mangés par les chats. Les vers larvés immatures d'une taille microscopique peuvent pénétrer le placenta et infester le foetus pendant la gestation, et on les trouve aussi dans le lait de la mère chatte. Après pénétration dans le corps du chaton, la larve migre en endommageant les organes vitaux comme le foie, le coeur et les poumons, progressant vers les intestins ou elle devient adulte. Il en résulte que les chatons peuvent être plus affectés par ces parasites que les chats adultes.

Les autres ascaris

les chats sont plus rarement porteurs de filaires pulmonaires ou de trichines. Quoique beaucoup plus petits que les ascaris, ceux-ci ont un cycle de vie similaire. Les oeufs et les larves n'ont pas besoin d'hôtes intermédiaires (contrairement aux ténias) et peuvent passer directement d'un chat à un autre.

Les trichines vivent dans l'intestin grêle ou ils peuvent causer des inflammations et des hémorragies par perforation de la paroi intestinale, alors que les filaires préfèrent infester le gros intestin. Les symptômes sont une perte de poids, un air abattu, la diarrhée et l'anémie.

Les ankylostomes

ces dangereux vers suceurs de sang pénètrent dans le corps du chat par la bouche ou par perforation de la peau. Ils migrent ensuite vers l'intestin grêle, dans lequel ils s'accrochent par la bouche. Comme les ascaris, ils peuvent traverser la barrière placentaire pour infester le foetus.

Les ténias

Ces parasites annulaires, visibles à l'oeil nu, sont en fait moins dangereux que les ascaris ou les filaires. Ils vivent dans les intestins du chat et se nourrissent des aliments ingérés. Lorsque les anneaux sont expulsés par l'anus de l'animal infesté, ils apparaissent comme de petits grains de riz accrochés au pelage sous la queue. Ces segments contiennent des oeufs qui peuvent être ingérés par un hôte intermédiaire, un puce ou une souris. A l'intérieur du corps du transmetteur, les oeufs se transforment en larves. Lorsque l'hôte intermédiaire a été ingéré par le chat, la larve se métamorphose en un ténia adulte.

Les douves

Ces petits parasites plats sont assez courants en Asie, en Europe continentale et au Canada. Ils logent dans l'intestin, le pancréas et les canaux biliaires du foie. Comme le ténia, ils ont besoin d'hôtes intermédiaires.

Autres parasites

Occasionnellement, des parasites protozoaires (amibes, trichomonas, coccidies) peuvent causer des diarrhées et d'autres troubles intestinaux. le vétérinaire identifie leur présence par des analyses de selles et les traitements médicamenteux se révèlent en général très efficaces. 

la prévention et le traitement des affections parasiraires

Administrez régulièrement un vermifuge contre les ascaris, les ténias et les ankylostones aux chatons dès l'âge de 6 semaines, puis tous les deux ou trois mois chez le chat adulte. les chattes peuvent être traitées avant et pendant leur grossesse.

La toxoplasmose

Le parasite plat responsable de la toxoplasmose peut aussi infester les humains et d'autres animaux. Contracté généralement à la suite de l'ingestion de viande crue, ce micro-organisme attaque l'intestin et d'autres organes. La diarrhée est le symptôme le plus courant des formes aigüe et chronique de la toxoplasmose. Le parasite se diffuse par les selles et peut même être transmis à l'homme. Quoique rare, cette maladie présente des risques graves pour les femmes enceintes, car elle risque de contaminer le foetus.

Le diagnostic et le traitement de la toxoplasmose chez le chat sont du ressort du vétérinaire. Le diagnostic requiert une analyse sanguine.