Catégories

Conseils pratiques

Les problèmes nutritionnels du chat

De nos jours, grâce à la multitude des aliments équilibrés pour chats, disponibles sous forme de pâtée humide, semi-humide ou de croquettes, les troubles d'ordre nutritionnels sont moins nombreux qu'autrefois.

L'obésité

L'obésité est fréquente chez les chats. Manque d'exercice, manque de rigueur des maîtres et gourmandise de l'animal mènent à un excès de poids susceptible d'avoir des conséquences sur le coeur, le foie et les articulations. Le poids d'un chat ne doit pas dépasser 8 Kg. Un régime trop riche à base de poisson gras comme le saumon, le hareng ou le poisson en conserve contenant trop de lipides, peut endommager le coeur et entraîner une accumulation de graisse dans les tissus. Les symptômes sont l'abattement du chat, des troubles circulatoires et parfois de la fièvre.Tout en rééquilibrant son régime, le vétérinaire peut prescrire de fortes doses de vitamine E.

Les carences en vitamines

Un régime purement maigre peut amener chez le chat une carence en vitamine A et /ou vitamine D.

Les symptômes d'une carence en vitamine A sont le pelage terne, des troubles des os, de la peau et des yeux, la stérilité et l'avortement. le chat doit alors ingurgiter de l'huile de foie de morue et manger du foie.

Une carence en vitamine D qui se traduit par des problèmes osseux, se traite par des injections de vitamine D. , des suppléments d'huile de foie de morue et un régime plus équilibré.

La vitamine B est en fait une association de plusieurs vitamines. Les aliments industriels  pour chats sont supplémentés en vitamine B pour compenser la perte en vitamines causée par le processus de fabrication. Un régime comportant un excès de poisson cru peut entraîner une carence en vitamine B, avec troubles consécutifs du système nerveux.

Une alimentation surtraitée industriellement peut mener à une carence en vitamine B6 avec anémie, perte de poids et convulsions. le traitement consiste en injections de vitamine B ou en prise de compléments alimentaires, de levure ou de tablettes vitaminées associés à un régime plus approprié.

Les carences en sels minéraux

Elles restent assez rares.

Calcium

Elément essentiel et nécessaire en quantités substantielles pour les chatons et les chattes en gestation et allaitantes. Un régime déficitaire provoque le rachitisme du chaton et une fragilité des os chez le chat adulte. Les femelles allaitant peuvent développer une tétanie hypocalcémique de lactation. La cause la plus courante d'un déficit en calcium du régime alimentaire du chat est un excès de viande maigre. Du lait, du poisson (avec les arêtes) et un aliment industriel équilibré compenseront ce déficit. Le traitement consiste à ajouter aux aliments des suppléments de calcium ou de la poudre d'os stérilisée et, sur avis du vétérinaire, de la vitamine D.

Iode

Les chats dont le régime alimentaire est très riche en protéines ont besoin de beaucoup d'iode. mais l'iode est toxique s'il est fourni à trop fortes doses.Il faut être prudent et ne donner des comprimés qu'en cas de régime à base d'aliments préparés à la maison.